Chalom Oubrakha les Amis

Ma photo

Rav Chlomo Atlan Directeur du Beth Hamidrash Otsarenou  

dimanche 25 septembre 2016

Allumage des bougies de Roch Hachana




Barouh' Dayan Haémet,
Harav hagaon Yossef H'aïm Sitruk z.t.l nous a quitté pour rejoindre le Olam Haémet.
Une sommité un grand HOMME et remarquable un exemple pour tous  un Tsadik.
Qu'il repose en paix au Gan Eden avec tous les Tsadikim et qu'il prie pour nous Amen
Baroukh Dayan Haémeth
ברוך דיין האמת

Allumage des bougies de Roch Hachana

Halakha 1
Avant le 1er jour de Roch Hachana, il convient de préparer une bougie de 72 heures pour les deux jours de fête.

a) Avant le coucher du soleil,
dimanche 2 Octobre 2016 sois le 1er jour de Roch Hachana avant le coucher du soleil, les femmes allumeront les deux bougies de la fête en récitant la bénédiction avant l’allumage
Références : Rabbi Yits’hak Blazer z.t.l. dans son responsa péri Yits’hak volume 1 siman 6, Rabbi Haïm Élâzar Chapira z.t.l dans Nimouké or Hahaïm siman 529, Rabbi Chlomo Zelmann Oyrbakh z.t.l, dans Responsa Halikhot Chlomo Halakhot Chavouôt page 373, Rabbi Ben Tsion Aba Chaoul z.t.l  dans le Responsa de Or Létsion Volume 3 Pérek 18 siman 1.

b) Après le coucher du soleil,
Si les femmes non pas réussi à allumer les Nérot  avant le coucher du soleil, elles pourront le faire même si la fête est rentrée (la nuit) d’une flamme déjà existante et de ne pas éteindre l’allumette après l’allumage.
Références : Rabbi Ovadia Yossef z.t.l  dans Yéhavé Daât, volume 3 Siman  34 et dans  H’azon Ovadia Halakhot Yom Tov page 306, Rabbi  Éphraïm Zalman Margaliot z.t.l.  dans Maté Éphraïm Siman 625 Ot 33

c) La bénédiction avant l’allumage des Nérot.
Pour la plus part des décisionnaires même ceux qui allume pour Chabbat les Nérot et ensuite récitent la bénédiction, pour Yom Tov on récitera d’abord la bénédiction avant et ensuite on allumera les Nérot.
Références Rabbi Yossef Karo z.t.l  dans le Choul’han Aroukh,  Ora’h Haïm  Siman  600 Siman  1, Rabbi Israël Méïr HaCohen z.t.l  dans Michna Béroura siman 263 Saïf Katan 27, Rabbi  Éphraïm Zalman Margaliot z.t.l.  dans Maté Éphraïm Siman 263 Ot 27, Rabbi Ben Tsion Aba Chaoul z.t.l  dans le Responsa de Or Létsion Volume 3 Pérek 18 siman 1, Rabbi Ovadia Yossef z.t.l  dans Yéhavé Daât, volume 3 Siman  34, Rabbi Eliézer Mélamed Chlita dans Péniné Haalakha Halakhot HaDlakat Nérot Pérek 2

d) La bénédiction après l’allumage des Nérot.
Certains Achkanazim même pour Yom Tov allument d’abord les Nérot et ensuite ils récitent la bénédiction.
Références Rabbi Abraham Gombiner z.t.l  dans Maguen Abraham siman 263 Saïf 12, Rabbi Chnéour Zelmann z.t.l  de Lyadi auteur du Tanya dans le Choul’han Aroukh HaRav siman 263 Saïf 12

e) Ne pas réciter Chéhé’hiyanou
Certaines communautés séfarades et Achkanaz ne disent pas « Chéhé’hiyanou » au moment de l’allumage elle sera prononcée lors des deux soirs au moment du Kidouch.
Références : Rabbi Yossef Bar Moché z.t.l  l’élève du Téroumat Hadéchène dans Léket Yochere page 49, Rabbi Yaâkov Amdine z.t.l  dans le responsa Yaâbets Siman 107, Rabbi Éliézer Papo z.t.l  dans Hessed Laalafim Siman 263 Saïf 5, Responsa Rabbi Ovadia Yossef z.t.l .  dans le responsa Yabiâ Ômer volume 4 Ora’h Haïm siman 24 Ot 10 et dans Yéhavé Daât volume 3 Siman 34 et dans Yéhavé Daât volume 1 Siman 285  et dans H’azon Ovadia Yamim Noraïm page 62 et 306 et 133 Rabbi Haïm Mordékhaï Margaliot z.t.l dans Chaâré Téchouva siman 600 ot 1, Rabbi Rahamim Palaggi z.t.l dans  Yafé Lélev volume 3 page 103 Amoud 4, Rabbi Abraham HaCohen de Salonique dans son responsa Taharat Hamaïm section 7 Ot 17, Rabbi Ségal Landau z.t.l  dans Dégoul Mirvava siman 163, Rabbi Haïm Yossef David Azoulay z.t.l  dans Mah’zik Brakha siman 163 Saïf Katan 27,

f)  Réciter Chéhé’hiyanou
Certain membres des communautés Achkanaz  récite « Chéhé’hiyanou » après avoir allumé la 1ere bougie mais il est préférable de ne pas réciter Amen lors du  Chéhé’hiyanou du Kidouch .
References Rabbi Mordékhay Margaliot dans z.t.l dans Chaâré Téchouva Siman 600 Ot 1, Rabbi Israël Méïr HaCohen z.t.l .  dans Michna Béroura Siman 600 Saïf Katan 4, Rabbi Moché Feinstein z.t.l .  dans son Responsa Iguérot Moché Ora’h Haïm Volume 4 Siman 101 Ot 1, Rabbi Yossef Haïm z.t.l .  dans le Ben Ich Hay Parachat Bamidbar Saïf 1, Rabbi Moché Feinstein z.t.l .  dans son Responsa Iguérot Moché Ora’h Haïm volume 4 siman 21et siman 101 Ot 1, Rabbi Éliézer Yéhouda Waldenberg responsa Tsits Eliézer volume 10 Siman 19 et volume 14 siman 53.

Aphorisme 
Tout est dans la main de D-ieu, excepté la crainte de Dieu (Brakhot 35a) 


Histoire de nos sages:

Toutes les Halakhot sont dédiées pour la protection et la Réfoua Chéléma de tout le peuple d'Israël* Amen et en particulier
🌹mon épouse Sarah bat Fortuné,
🌹Rabbi Moshé Ben Raizel  Admour de Kalov
🌹Rabbi Haïm Chalom ben Bedra Chlita,
🌹Haim Eliézer ben Tila, 
🌹Léon Yéhouda ben Rahel et Elicha
🌹Aaron ben Sarah,
🌹Lior Ben Rahel.
🌹Zohara Ginette bat Rivka
🌹Rivka Bérakha Bat Bentkia
Amen

Léilouy Nichmat 
🌹Rabbi Yossef Haïm Sitruk  ben Emma,z.t.l.

👨❤️‍👨Bonne journée à vous tous❤❤

  • Rabbi Yéohonatan Ayvchitz z.t.l . Né à Cracovie, Roch yeshiva de Prague à l’âge de 21 ans. En 1741, il est devenu le rabbin à Metz, et en 1750 il est devenu le rabbin d’Altona / Hamburg / Wandsbeck (AHU), où il a eu des désaccords majeurs avec RavYaakov Emden. Il était érudie dans de nombreux domaines, Il est l’auteur de nombreux ouvrages halakhiques, ainsi que des collections de sermons et d’œuvres inédites sur la kabbale. Trente de ses œuvres dans le domaine de la halakha ont été publiés. Auteur du Yéârot Dvach, « Ourim Vétoumim » et « Kréti OuPléti » sur le Choul’han ‘Aroukh Ahavat Yehonatan commentaire sur les haftarot hebdomadaires. (1690 -1764) [D’autres disent le 21 Elloul]
  • Rabbi Yits’hak Ashkenazi z.t.l
  • Rabbi Éliyahou Ilouz z.t.l. Tivéria et Maroc et chef du Beit Din, auteur des Responsa « Pétah Éliyahou » et Yech Méayin,  Zémirot Yisrael Maâssé Eliyahou et d’autres Livres (1860 – 1929)
  • Rabbi Yéhouda ben Chimôn z.t.l d’Arpod, Maroc
  • Rabbi Yossef ‘Haïm HaCohen z.t.l chef du Beit Din de Congrégation des Maaravim à Jérusalem, auteur du « Min’hat Cohen 5681
  • Rabbi Yaâkov Davon z.t.l . Membre du Beit Din Sépharade à Jérusalem et ensuite le rabbin de Damas 5689.
  • Rabbi Yéhouda Eben Simhon z.t.l de Meknès
  • Rabbi Yaâkov Halévy Mouline Ségal z.t.l ben Moshe auteur du Maharil z.t.l.. Né à Mayence, en Allemagne, il était le disciple principal du Rav Shalom de Neustadt. Le Maharil auteur du Minhagué Maharil, principale source des coutumes Ashkenaz, souvent cité par le Rema dans le Choul’han Aroukh. Le Maharil vécu le massacre de masse des Juifs en Autriche en 1420 et les guerres hussites en 1421, des souffrances des Juifs de la Bavière et du Rhin. (1365-1427) [D’autres disent le 21 Elloul]
  • Rabbi Mordékhaï Dov Ber de Mitteler z.t.l, auteur de Haemek Shéelah (1903).
  • Rabbi Eliahou Haïm Aboulafia z.t.l
  • Rabbi Aharon z.t.l Ben Rabbi Yaâkov Abouhatséra z.t.l, de Tatoudjimat enterré au Maroc
  • Rabbi Pin’has Rabinowitz z.t.l chef du Beit Din de Kitsk
  • Rabbin El’hanan Ashkénazi z.t.l (1800)

CHAVOUA TOV