Chalom Oubrakha les Amis

Ma photo

Rav Chlomo Atlan Directeur du Beth Hamidrash Otsarenou  

mardi 15 septembre 2015

Jeune de Guédalia

CHALOM OUBRAKHA MES AMI(E)S,

mercredi 16 septembre 2015 soit le 3 Elloul 5776 

Jeune de Guédalia



Halakha No 1














 











 










































  

































J’espère que les fêtes ont été bonnes, qu’elles vous apportent Chana Tova, chance, bonheur et santé, Amen.

Histoire de Guédalya cliquez :
http://ravatlan.over-blog.org/article-histoire-de-guedalia-109813688.html

Histoire de Guédalia
Guédalia fils d'Ahikam z.t.l., Il était de la famille royale des rois de Yéhouda fut le gouverneur du peuple d'israel, placé par Nabuchodonosor (Névoukhadnétsar), roi de Babylone qui avait détruit le premier Temple en -586. Le rôle de Guédalia était de maintenir la vie juive dans la contrée désolée, mais dans laquelle il restait encore plusieurs milliers de Bné Israel. Mais un Belis roi d'Amon voulait arrêter le développement de la colonie juive, et a convaincu Ichmaël ben Nesanya fanatique qui refusait toute compromission avec l'ennemi, d'assassiner Guédalia et ses partisans.

La colère du roi de Babylone ne se fit pas attendre, et les quelques milliers de Juif qui auraient pu constituer le point de départ d'un nouveau yichouv juif, furent à leur tour massacrés ou exilés. Les Hakhamim, devant un tel désastre, fixèrent le lendemain de Roch Hachana, 3 Tichri comme jour de jeûne national. 

LOIS DU JEUNE DE GUEDALIA :
Chaque membre majeur, (en bonne santé) à partir de 13 ans et un jour pour les garçons et 12 ans et un jour pour les filles devra jeûner le 3 Tichri, jeûne de Guédalya (jeûnes instaurés par nos Sages) et il est interdit de briser la barrière de la tradition.
Nulle personne si elle n’a pas de problème de santé ne peut s’autoriser à manger, et si une personne a mal compris la loi ou c’est trompée de jour, elle devra rembourser le jeûne, un autre jour.
Références : Rabbi Yossef Karo z.t.l dans le Choul’han Aroukh, Ora’h Haïm chap.650 Siman 1, Rabbi David Yossef dans Biour Halakha du Choul’han Aroukh section Ora’h Haïm siman 530.
Cette obligation commence avant le lever du jour (72 mn avant le lever du soleil) et s'achève avec la sortie des étoiles (la nuit).
En Israël 20 mn après le coucher du soleil.
Afin de pouvoir manger au petit matin, (avant le jour) il est souhaitable d'en poser expressément la condition avant de dormir : « Si je me lève avant le lever du jour, il me sera permis de m'alimenter », et bien que le jeûne ne débute qu'à l'aube, si quelqu'un se réveille en pleine nuit, il lui est interdit de consommer quoi que ce soit, si il n'a pas émis la condition verbale avant d'aller dormir.
Références : Rabbi Yossef Karo z.t.l et Rabbi Moché Isserlas z.t.l dans le Choul’han Aroukh section Ora’h Haïm siman 664 saif  1, Rabbi Ovadia Yossef z.t.l.  dans Yéhavé Daât, Rabbi Its’hak Yossef Chlita  dans Yalkout Yossef Halakhot Moâdim pages 527 à 587.

Pendant le jeûne de Guédalya il est permis de se laver même à l’eau chaude, de se parfumer, de porter des chaussures de cuir et de pratiquer l’intimité conjugale.
Références : Rabbi Moché bar Nah’mann z.t.l dans Torat Aadam, Rabbénou Nissim z.t.l dans la Guémara Roch Hachana page 18 au nom du Rabbi Éliézer Ben Yoël HaLévy  z.t.l  dans le Raavia z.t.l, Tosfot dans le Talmoud Babli Guémara Taânit page 13, Rabbi Yossef Karo z.t.l. dans le Choul’han Aroukh Siman 650 Saïf 2, Rabbi Yossef Chlomo Auerbach z.t.l dans son responsa Achré Haïch, Volume 3 page 448, Rabbi Tsion Aba Chaoul z.t.l dansson responsa Or Létsion Volume 3 Chapitre 25 Siman 1, Rabbi Binyamin Hotta Chlita dans Ki Ba Moëd page 12 Saïf Katan 27.
Bien qu’il est déconseillé de fumer, il sera autorisé de fumer, mais en discrétion, si on ne peut se passer de la cigarette.
Cependant, il est interdit de mâcher un chewing-gum, par contre s’il n’a pas de goût on pourra le mâcher.
Références : Rabbi Ovadia Yossef z.t.l. dans dans Yéhavé Daât tome 5 Siman 39 etH’azon Ovadia Halakhot Taânit page 32, Chaâré Téchouva Siman  559 saif katan 3,Rabbi Israël Méïr HaCohen z.t.l  dans le Michna Béroura Siman  555 Ot 8, Rabbi Yossef Chlomo Auerbach z.t.l  dans Achré Aïch volume 3 page 487, Rabbi Mordékhaï Éliyahou z.t.l  dans Darké Halakha page 412, Rabbi Yaâkov  Haïm Sofer z.t.l  dans son Kaf Hahaïm Siman  554 Ot 3, Rabbi Tsiyon Aba Chaoul z.t.l. dans son responsa Or Létsion volume 3 chapitre 29 Siman  20. Rabbi Moché Yona Tsvigu Halévy dans son Responsa Ohel Moché volume 2 Helek Ora’h Haïm siman 113 Ot 2, Rabbi Yéhouda Hadaya z.t.l . dans son Responsa Yaskil Avdi volume 8 halakha 20.

Même un H’atan dans les 7 jours de son mariage, ou pour une Mila, le Mohel, le père de l’enfant et le Sandak ont l’obligation de jeûner pour le jeune de Guédalya.
Références  Rabbi Ovadia Yossef z.t.l. dans Yabiâ Omer volume 5 Siman 40, Rabbi Yéhouda Aïach z.t.l dans son Responsa Beth Yéhouda section Yoré Déâ Siman 31, Péri Aadam, volume 4 page 41, Rabbi Haïm Yossef David Azoulay z.t.l dans son responsa Birké Yossef Siman 549, Rabbi Menahem Zemba z.t.l   dans son Responsa Zérâ Émet volume 3 Siman 77, Rabbi Its’hak Yossef Chlita dans le Kitsour choulhan Aroukh Yalkout Yossef  Even Haézer Perek 18 et Yalkout Yossef lois des Moâdim page 533.
 
Halakha No 2





 


























































 




 



 









 







 
A priori, le jour du jeûne on ne se lavera pas les dents, cependant, si une personne souffre énormément de la privation de se laver les dents le matin d’un jeûne, il lui sera autorisé de se laver les dents, ou se rincer la bouche avec du « bain de bouche » en respectant ces conditions 
a) De veiller à ne pas avaler la moindre goutte d’eau ou de bain de bouche,
b) Ne pas introduire dans la bouche une quantité d’un Réviît d’eau (8.1 cl) en une seule fois.
c) Pencher la bouche vers le bas.

Références : Rabbi Yossef Karo z.t.l. Siman  554 et dans le Beth Yossef Siman  613 au nom du Roch, Rabbi Ovadia Yossef z.t.l. dans H’azon Ovadia Halakhot Taânit page 27 et dans Kol Sinaï 9, Rabbi Yéhouda Ayache z.t.l. dans son responsa Maté Yéhouda, Rabbi Yits’hak Yaâkov  Weiss z.t.l. dans son Responsa Minhat Yits’hak volume 4 Siman  109 et volume 5 siman 109Rabbi Binyamin Hota Chlita dans Ki Ba Moëd page 115 Siman  554 Saïf Katan 87, Rabbi Yaâkov  Haïm Sofer z.t.l  dans son Kaf Hahaïm Siman  567 Ot 14 au nom deRabbi Moché Yéhochouâ Yéhouda Leïb le Maharil Mouline Halakhot Taânit Rabbi Éliyahou Chapira z.t.l  dans Éliyahou Rabba, Rabbi Moché Harari Chlita dans Mikraé Kodech Halakhot Le jeune de Guédalia chapitre 3 Saïf Katan  10, Rabbi Israël Isserlein z.t.l dans Téroumat Adéchen Siman  158 , Rabbi Abraham David Zelmann Leïb Horowitz z.t.l. dans le Responsa Kinyan Torah volume 2 Siman  49, Rabbi Simha Rabinovitch dans Piské Téchouvot Siman  567 Note 3 et 4, Rabbi Yitshak Yossef chlita dans Yalkout Yossef Helek Moâdim page 534 Not 37 et 38 et dans Halakhot Yom Kippour page 534 Saïf 13,Rabbi Abraham Dantzig z.t.l.   dans Hayé Adam Klal 144 Siman 15, Rabbi Israel Méir HaCohen z.t.l. dans Michna Béroura Siman 567 Saïf  Katan 11 et 554 Saïf  Katan 22, Chaâré Tsion Siman 554 Ot 27 Siman 567, Rabbi Yéhouda ben Atar z.t.l. Av Beth Din de Fès dans son responsa Minhat Yéhoudah Volume 4 Siman 109.

Une femme qui veut jeûner mais à la condition que le mari l’aide à la maison (enfants …) celui-ci sera autorisé à prier chez lui, afin qu’elle puisse jeûner.
Références : Rabbi Israël Pessah Feinendler dans le Responsa Avné Yachfé, Halakhot Téphila, page 77 au nom du Rav Yossef Chlomo Auerbach z.t.l..

Nulle personne ne peut s’autoriser de manger, sans problème de santé.
 Références : Rabbi  Yossef Karo z.t.l. dans le Choul’han Aroukh, Siman  550, Saïf   1, Rabbi  Éliyahou Chapira z.t.l  dans Éliyahou Rabba 549 Ot 7 , Rabbi  Israël Meïr HaCohen  z.t.l. dans Biour Halakha Siman  550, Rabbi  Haïm Hizkiyahou Médini z.t.l. dans Sdé Hémed Section 2 Siman  2.

Les Sages n’ont pas instauré de jeûne pour le malade sans danger :

Voici les personnes qui sont totalement exemptées de jeûner le jeune de Guédalia :
Si ces personnes désirent s'imposer le jeûne, il faut les en empêcher gentiment et même si elles veulent jeûner, elles ne sont pas autorisées à le faire.
Références : Rabbi  Yossef Karo z.t.l. dans le Choulhan Aroukh Siman  554 Saïf   5, Rabbi  Abraham David Wahrman z.t.l. de Voutchatch dans Echel Abraham sur Choul’han Siman  550, Responsa  ôlat Chmouel Siman  105, Rabbi  Yaâkov Amdine z.t.l. page 378 Ot 22, Rabbi  Haïm Palagi dans Rouah Haïm Siman  550, Rabbi  Yitshak Yossef Chlita dans Yalkout Yossef volume Moâdim page. page 528.

  • Un malade qui à une température supérieure à 37,5 ° et qui est faible,
  • Une personne qui a de violents maux de tête,
  • Une personne qui souffre d’une gastro,
  • Une personne qui souffre qu’une angine,
  • Une personne qui a du diabète au-delà du taux normal (180 à 200 mg),
  • Une personne qui a la tension élevée,
  • Une personne qui souffre d’un ulcère,
  • Un malade du cœur,
  • Une personne qui souffre d’arthrose chronique,
  • Une personne qui souffre d’une infection pulmonaire,
  • Une personne qui souffre d’une infection rénale,
  • Une personne qui souffre d’une infection urinaire,
  • Une personne qui souffre des yeux,
  • Une personne qui souffre d’une maladie maligne, qu’Hachem nous en préserve,
  • Une femme qui a accouché du 7eme jour jusqu’au 30eme jour de son accouchement.
  • Les personnes âgées, dont le jeûne diminue leurs forces ou les affaibli de façon significative
  • Un malade même sans dangé
  • Les garçons âgés de moins de 13 ans et 1 jour, les filles âgées de moins de 12 ans et 1 jour, n’ont pas le droit de jeûner même 1
  • Même un malade sans danger, 
  • un malade déjà guéri mais qui se sent encore faible, 
  • les personnes âgées ou les personnes faibles, 
  • les personnes dont le jeûne entraine des douleurs aux yeux et leur provoque une grande souffrance, mangeront, et même si ils veulent jeûner, ils n’en n’ont pas le droit, car nos Sages n’ont pas décrété le jeûne en cas de faiblesse ou de maladie, mais il faudra manger en discrétion. Même les Ashkénazim autorisent de manger dans ces même cas.
Références :Rabbi  Yossef Karo z.t.l. dans le Choul’han Aroukh Siman  554 Saïf   5, Responsa  Péné Yéhochouâ Hélek Or Hahaïm Siman  16, Rabbi  Avraham Danzig z.t.l. dans Hayé Adam Klal 133 Siman  6, Rouah Haïm Ot 1, Rabbi  Yaâkov Sofer z.t.l. dans dans Kaf Hahaïm Siman  554 Ot 6, Rabbi  Ovadia Yossef z.t.l. dans H’azon Ovadia, lois des jeûnes page 65, Rabbi  Binyamin Houta Chlita dans Ki Ba Moëd Halakhot des jeûnes page 10, Rabbi  Israël Méïr HaCohen  z.t.l. dans Biour Halakha Kovets sur le Rambam, Baït H’adach, Maguen Avraham, Elia Rabba dans le Siman  554, Saïf   5 du Choul’han Aroukh,Rabbi David Yossef dans Biour Halakha Siman  550, Rabbi Éliyahou Chapira z.t.l  dans Éliyahou Rabba Siman  549 Ot 7, Rabbi Moché Kalfon HaCohen z.t.l.    dans Choèl Vénichal volume 4 section Ora’h Haïm Siman  27,  Rabbi Its’hak Yossef Chlita  dans Yalkout Yossef lois sur l’éducation des enfants page 239 et dans Moâdim page 530
Dans nos générations où les femmes sont très faibles, les femmes enceintes et même de moins de 40 jours de grossesse sont exemptées du jeûne du le jeune de Guédalia , même si elles ne souffrent pas, elles n’auront pas besoin de rembourser le jeûne et n’ont pas besoin de jeûner même quelques heures.
Références : Rabbi  Yossef Karo z.t.l.  dans Choul’han Aroukh, Siman  554, Saïf   5, Rabbi  Ben Tsion Abba Chaoul z.t.l. dans Or Létsion, Volume 3 Chapitre 25  Siman  7 et aussi au Chapitre 29 Siman  2, Rabbi  Yaâkov Amdine Ben Tsvi, z.t.l.  dans le Yaâbets Volume 2 page 202, Rabbi  Ovadia Yossef z.t.l. dans Yabiâ Omer volume 10 Ora’h Haïm Siman  39 et dans H’azon Ovadia lois des jeûnes, page 57, Rabbi  Binyamin Hotta Chlita dans Ki Ba Moëd, Halakhot des jeûnes page 8 Siman  550 Saïf   5, Rabbi  Yékoutiel Yéhouda Halbershtein z.t.l. dans son Responsa  Divré Yatsiv Ora’h Haïm Siman  231,Rabbi  Yéhouda Leb Lezrov z.t.l.  dans Maté Yéhouda Volume 1 Klal 133 Siman  6, Rabbi  Israël Méïr HaCohen  z.t.l. dans Michna Béroura Saïf   Katan 4 et 5 et dans Biour Halakha Siman  550, Rabbi  Haïm Benbenisti z.t.l. dans son Responsa  Knesset Haguédola section Or Hahaïm Siman  71, Rabbi  Raphaël ben Rav Moché Borenstein z.t.l. dans son Responsa  Avné Nézer section Or Hahaïm Siman  540, Rabbi  Moché Chtenbokh z.t.l. dans Moâdim Vézmanim Siman  335, Rabbi  Haïm Falaggi z.t.l. dans Moëd Lékhol haï Siman  9, Ot 14, Rabbi  Itshak Yossef Chlita dans le Yalkout Yossef, page 531, Halakhot 7 et 8.
Une femme qui a fait une fausse couche après 40 jours de grossesse, sera exemptée, si c’est avant les 40 jours, il faudra demander l’avis au médecin, qui lui, décidera selon son état de santé si elle jeûne ou pas et si elle se sent faible, elle n’aura pas besoin de demander et elle ne jeûnera pas et si on ne sait pas si c’est avant ou après les 40 jours, on la considérera comme la loi des 40 jours.
 Références : Rabbi  Israël Méïr HaCohen  z.t.l. dans Biour Halakha Siman  417 Dibour Hamathil Yolédet, Rabbi  Abba Ben Tsion Abba Chaoul z.t.l. dans Or Létsion Volume 3 Chapitre 25  Siman  7, Rabbi  Ovadia Yossef z.t.l. dans H’azon Ovadia, Halakhot Taânit pages 59 et 288 et dans Yéhavé Daât volume 1, Siman  35, Rabbi  Haïm Hizkiyahou Médini dans le Sdé Hémed, section Yom Kippour, Siman  3 Ot 1, Responsa  Beth Avi Volume 3 Siman  76.
Une femme qui a fait 2 fausses couches et qui est enceinte et dont le médecin déconseille de jeûner, car elle risque de perdre le bébé, mangera même le jour de Tichâ Béav.
Références : Rabbi  Chalom Dov Beer Halevi Voulpa z.t.l. dans Daât Torah Siman  617, Rabbi  Ovadia Yossef z.t.l. dans H’azon Ovadia Halakhot Taânit pages 59 et 288 et dans  Yéhavé Daât volume 1 Siman  35.
      

                                                                     
 Avec tes « ennemis », patiente ; avec tes amis, pardonne.


 
Hilloulot du 3 Tichri 5776
 

                                                             
 3 Tichri 5776 
Guédalia ben Ahikam z.t.l. a été nommé par Nevoukhadnétsar pour gouverner les Juifs après la destruction du Premier Temple en -422. Il était de la famille royale des rois de Yéhouda. Belis roi d'Amon voulait arrêter le développement de la colonie juive, et a convaincu Ichmaël ben Nesanya d'assassiner Guédalia et ses partisans.
Rabbi Avraham Tsvi Eisenstadt z.t.l. Russie, Rav de Utian. Auteur du Pirché Téchouva, un commentaire sur le Choul'han Aroukh, et Piské Téchouva, (1813-1868).
Rabbi Avraham Yitshak Kook z.t.l., Grand rabbin d'Israël pendant 19 ans (1865-1935).
Rabbi Chimon Natan Neta Biderman z.t.l. Admour de Lélov (1930)
Rabbi Ephraïm Kohen z.t.l.  Roch Mékoubalim à jérusalem (1957)
Rabbi Israël Lifshitz z.t.l. auteur du commentaire Tiferet Israel sur les Michnayot
Rabbi Its'hak Tzadikah z.t.l.  de Djerba, en Tunisie (1880).
Rabbi Its'hak Yeshaya Halberstam z.t.l.  de Tchetchov (1864 -1943).
Rabbi Meshulam Zousya z.t.l. de Zhinkov, (1864)
Rabbi Moché Charif z.t.l. de Presbourg (1758)
Rabbi Moché Friedman z.t.l.  de Boyan-Cracovie (1881-1943).
Rabbi Shraga Feivel Mendelowitz z.t.l.  (1886-1948).
Rabbi Yissackar Ber z.t.l. de Nadvorna (1848)
Rabbi Yossef Békhor Vital z.t.l. Roch Mékoubalim Bet El (1888)

 
Perles de SagesseRéfoua ChélémaLéilouy Nichmat
 
La Téchouva est là pour te rapprocher d'Hachem.
Elle fait de toi, une meilleure personne.

A la réussite et la Réfoua Chéléma de tout le Âm Israël, Amen
 

et en particulier:


  • Sarah Bat Fortuné   
  • Liliane Odaya Bat Fortuné    
  • Haim Eliezer Ben Tila
  • Elie Eliyahou Ben Victorine  Lévy
  • Aaron ben Iamna 
  • Michele Rachel bat Shoshanna 
  • Rabbi Chimôn Ben Guidôn 
Léilouy Nichmat de tous les défunts du âm Israël
VidéosMerci; C'est vraiment sympat  ;) 

 


https://www.paypal.com/fr/cgi-bin/webscr?cmd=_flow&SESSION=2TH63UznKCwDyZgGf6aT-Gv0QHqPxbT-9hRVB_pP_otsf51lP5YfstZgaYK&dispatch=5885d80a13c0db1f8e263663d3faee8d5c97cbf3d75cb63effe5661cdf3adb6d


 


Partagez cet article
Facebook LinkedIn Twitter Hyves Google+