Chalom Oubrakha les Amis

Ma photo

Rav Chlomo Atlan Directeur du Beth Hamidrash Otsarenou  

mercredi 3 août 2016

La musique dans ces semaines douloureuses (suite 2).

La musique dans ces semaines douloureuses (suite 2).

Halakha 1
Pour une Sim’ha (une joie) d’une Mitsva, les Séfaradim et les Yéménites, sont autorisés à écouter de la musique même pendant la semaine de Tichâ Béav, exemple :
a)        Pour une Brith Mila en son temps ou pas,
b)        Un Pidion Haben,
c)         Un Chévâ, Bérakhot,
d)        Un Syoum Massekhet (fin d’étude d’un livre du Talmud),
e)        Le jour même de l’inauguration d’une maison,
f)        Le jour même de l’intronisation d’un Sefer Torah.
g)   Pour une Bar Mitsva en son temps (13 ans et 1 jour), il est permis d’écouter de la musique jusqu’à la veille de Roch Hodech Av,
h)             pour une Sim’ha (une joie) d’une Mitsva, les Ashkénazim l’interdisent, mais si dans leur ville la coutume s’est répandue d’écouter de la musique, alors ils seront autorisés à le faire.

Halakha 2
Il est permis de faire écouter de la musique de la musique douce ou de la musique classique dans les cas suivant:
a) Pour endormir les enfants,
b) pour se calmer,
c) en thérapie,
d) pour les personnes âgées en convalescence,
e) pour des malades,

APHORISME DU PIRKE AVOT (Maximes de nos Pères)
Rabbi Dostaï disait encore: «Celui qui est aimé des hommes est aussi aimé de D-ieu, et celui qui n’est pas aimé des hommes n’est pas non plus aimé de D-ieu.»

Hilloulot du 28 tamouz
  • Rabbi Abraham Salim z.t.l.
  • Rabbi Chlomo Tene z.t.l, Av Bet Din de Tel Aviv, décédé en 1986.
  • Rabbi Eliezer ben Rabbi Elimeleck z.t.l. de Lizhensk, auteur du Noâm Elimelekh, décédé en 1806.
  • Rabbi Haïm Friedlander z.t.l, mashgia'h de Poniovitch, élève de Rabbi Dessler, auteur de "Sifté Haïm " et "Mésilot Haïm Béhinoukh", (1923-1986).
  • Rabbi Messaoud El'hadad HaCohen z.t.l.
  • Rabbi Moché Teitelbaum z.t.l, Av Beit Din de Ujhely, Hongrie, auteur de Yismah Moché, descendant direct du Rama, et Av Beth Din de Shinova (1759 -1841).
  • Rabbi Nahman Kahana z.t.l, auteur de Orhot Haïm, décédé en 1904.
  • Rabbi Shlomo Ganzfried z.t.l, Hongrie, auteur du Kitsour Choulhan Aroukh (1804 - 1886).
  • Rabbi Yaâkov Chaoul Elyachar z.t.l, Tsfat, Av Bet Din à Jérusalem et Richon Létsiyon en Israël pendant 13 ans, la ville de Guivât Chaoul est sous son nom, auteur de nombreux livres, Ich Emounim, Dérekh Ich, Divré Ich, Ôlat Ich Responsa Simhat LéIch, Maâssé Ich Chéal Haich, Péné Hama et d’autres, (certains pensent le 25 Tamouz) (1817 - 1906).
  • Rabbi Yossef Chalom Elyashiv z.t.l, auteur du Achré Haïch et de plus de 15 responsas et livres, décédé en 2012.
  • Rabbi Abraham Ades z.t.l. Jérusalem.


Par le mérite des Tsadikim, qu'Hachem protège tout le Âm Israël, Amen