Chalom Oubrakha les Amis

Ma photo

Rav Chlomo Atlan Directeur du Beth Hamidrash Otsarenou  

mercredi 3 août 2016

Les personnes exemptées du jeûne, pour l’anné 2016

Chalom Oubrakha et Boker Tov les amis

Toutes les Halakhot sont dédiées pour la protection et la Réfoua Chéléma de tout le peuple d'Israël Amen  
Bonne lecture et bonne journée.

Halakha1
Les personnes exemptées du jeûne, pour l’anné 2016

Même si cette année le jeune du 9 Av est repoussé, toute personne en bonne santé a le devoir et l’obligation de jeûner afin de s’associer à la destruction du temple et aussi à toutes les longues périodes de violences et de cruautés organisées contre les Juifs à travers l'histoire.
L’obligation de jeuner, commence quelques minutes avant le coucher du soleil et s'achève le lendemain soir avec la sortie des étoiles (la nuit). (En Israël 20 mn après le coucher du soleil).
Références : Rabbi Yossef Karo z.t.l. dans le Choul’han Aroukh, Siman 550 Saïf 1, Rabbi Éliyahou Chapira z.t.l  dans Éliyahou Rabba 549 Ot 7, Rabbi Israël Meïr Hacohen z.t.l. dans Biour Halakha Siman 550, Rabbi Haïm Hizkiyahou Médini z.t.l. dans Sdé Hémed Section 2 Siman 2.

Cependant, étant donné que cette année 2016/5776, le jeûne de Tichâ Béav (Chabbat 13 aout 2016) est repoussé au dimanche 14 aout 2016 il y a des autorisations, contrairement aux autre années.

Une personne autorisée à manger, veillera à manger que le strict nécessaire pour sa santé et non des gourmandises.
Références : Rabbi Yossef Karo z.t.l dans le Choul’han Âroukh section Ora’h Haïm Siman  554 Saïf 6 et Siman  551 Saïf 6, Rabbi Rahamim Nissim Yits’hak Palaggi z.t.l dans Yafé Lélev volume 2 Ot 3, Rabbi Israël Méïr HaCohen z.t.l dans Michna Béroura Siman  554 Saïf Katan 11 et 14 au nom du Maguen Abraham, Rabbi Bakhar Chmouël z.t.l grand Rabbin de Bulgarie dans son Responsa Mizbéah Adama Siman  554, Rabbi Haïm Yossef David Azoulay z.t.l dans Mah’zik Bérakha Komets Haminha Ot 1, Rav Mordékhaï Éliyahou z.t.l dans Maamar Mordékhaï, Ot 2, Rabbi Yéhyiel Mickal Halévy Epstein z.t.l dans Âroukh Hachoul’han Siman 554 Saïf 7, Rabbi Ovadia Yossef z.t.l dans Yabiâ Omer section Ora’h Haïm, volume 5 Siman  40 Ot 5 et dans H’azon Ovadia Halakhot Taânit page 57 et dans Yéhavé Daât Volume 1 Siman  42, Rabbi Yitshak Yossef Chlita dans Yalkout Yossef Hélek Moâdim, Rabbi Simha Rabinovitch Chlita dans Piské Téchouvot Siman  554 Ot 7 et dans Siman  617 Ot 5.

Donc, il y a des personnes qui sont totalement exemptées de jeûner et doivent absolument manger. Il faudra leur expliquer convaincre et empêcher avec tact, toute personne autorisée à manger et que leur santé passe avant le jeûne.
Références : Rabbi Yossef Karo z.t.l dans Choul’han Âroukh section Ora’h Haïm Siman  554 Saïf 6 et 9, Rabbi Moché Ben Nahman z.t.l. le Ramban dans son Séfer Toray Adam page 244, Rabbi Tsion Aba Chaoul z.t.l dans Or Létsion volume 3 Perek 29 Siman  5, Rabbi Mordékhaï Éliyahou z.t.l dans Maamar Mordékhaï Ot 2, Rabbi Obadia Yossef z.t.l dans H’azon Ovadia Halakhot Taânit Page 280 Halakha 3 ainsi que dans les commentaires, Rabbi David Yossef Chlita dans Torat Hamoâdim Page 3-‘ et 246, Rabbi Meïr Mazouz Chlita Rosh Yéchiva de Kissé Rahamim à Bné Brak. Rabbi Yitshak Yossef Chlita dans Yalkout Yossef Halakhot Moâdim de la page 527 à 587, Rabbi Éliézer Mélamed Chlita dans Péniné Haalakha section Zmanim Halakhot Tichâ Béav Siman  3.

Une personne qui mange avec autorisation doit réciter la Havdala avant de manger.
Références: Talmoud Babli dans la Guémara Péssah’im 105a, Rabbi Yossef Karo z.t.l. dans le  Choul’han Âroukh section Ora’h Haïm Siman  299 Saïf 1, Rabbi Haïm Ben Benisty z.t.l.  dans Knesset Haguédola Siman  71, Rabbi Haïm Palaggi z.t.l. dans Responsa Lev Haïm, volume 2 Siman  159, Rabbi Yaâkov Sofer dans Kaf Hahaïm Siman  556 Saïf Katan 9, Rabbi Ovadia Yossef z.t.l. dans Yéhavé Daât, Volume 3, Siman  40.

Les personnes citez dans cette liste, mangeront le 9 Av, et même si ils veulent jeûner, ils n’en n’ont pas le droit, car nos Sages n’ont pas décrété le jeûne en cas de faiblesse ou de maladie, mais il faudra manger en discrétion.
Même les Ashkénazim autorisent de manger dans ces même cas.
Références: Talmoud Babli Guémara Taânit page 14, Talmoud Babli Guémara Péssahim page 54b, Rabbi Yossef Karo z.t.l. dans le Choul’han Aroukh, siman 554 Saïf 5 a 9, z.t.l.Rabbi Moché Isserlas dans le Rama du Choul’han Aroukh, siman 550 , Rabbi Ovadia Yossef z.t.l. dans Yabiâ Omer section  Ora’h Haïm, volume 5 siman 40 Ot 5 et dans le volume 1 siman 34 et volume 10 section Ora’h Haïm siman 39 et  volume 2 section Ora’h Haïm siman 28 dans H’azon Ovadia Halakhot Taânit page 57 et 280 Halakha 3 ainsi que dans les commentaires, Yéhavé Daât volume 1 Siman 42 et Yéhavé Daât volume 3 siman 40, Rabbi Rahamim Nissim Yitshak  Palaggi  dans Yafé Lélev volume 2 Ot 3, Rabbi Israel Méir Hacohen z.t.l. dans Michna Béroura Siman 554 Saïf Katan 11, Rabbi Bakhar Chmouël z.t.l grand rabbin de Bulgarie dans son Responsa Mizbéah Adama siman 554, Rabbi Haïm Yossef David Azoulay z.t.l. dans Mah’zik Bérakha Komets Haminha, Ot 1, Rabbi Mordékhaï Éliyahou z.t.l. dans Maamar Mordékhaï, Ot 2, Rabbi Tsion Aba Chaoul z.t.l. dans Or Létsion, volume 3, Perek 29, siman 5, Rabbi Abraham David Wahrman z.t.l. de Voutchatch dans Echel Abraham sur Choul’han siman 550, Rabbi Chmouël Filorintine z.t.l dans son responsa ôlat Chmouel siman 105, Rabbi Yaâkov Amdine z.t.l dans le Yaâbets page 378 Ot 22, Rabbi Haïm Palagi dans son séfer Rouah Haïm siman 550, Rabbi Meïr Mazouz Chlita, Rosh Yéchiva de Kissé Rahamim à Bné BrakRabbi Yitshak Yossef chlita dans  Yalkout Yossef Halakhot Moâdim page 527 à 587, Le Ran, le Ritva et le Tour Siman554, Rabbi Aviad Stollman Chlita, Rabbi Avraham Yossef Chlita dans Téchouva Yéhadout Ba Halakha, Rabbi Brandsdorfer z.t.l membre de la Éda Ah’aridit Badatz , expert dans les Halakhot de santé des femmes), Rabbi Chalom Mordékhaï Cohen Chvadron z.t.l dans son livre Daât Torah, Rabbi Chimôn Doukhan z.t.l dans le Tachbets, siman 428, Rabbi Chmouel Halévy Wosner z.t.l Responsa Chevet Halévy, volume 4, siman 56, Rabbi David Pardo Responsa Mikhtam léDavid Ora’h Haïm siman 20, Rabbi Halberstam z.t.l (membre de la Éda Ah’aridit à Jérusalem, expert dans le sujet de la médecine et la Halakha), Rabbi Israël Yaakov Fisher z.t.l, Chef du Tribunal Rabbinique de la Héda aH’aridit ultra religieux à Jérusalem, dans son ouvrage Even Israël, Rabbi Malkiel Tsvi Halévy Tannebaum z.t.l Responsa Divré Malkiel,  Rabbi Mickal Yéhyiel Halévy Epstein z.t.l dans Aroukh Hachoul’han, Rabbi Moché Cohen Kalfon z.t.l, Rabbi Yéhouda Chako z.t.l, Responsa Choèl Vénichal, Rabbi Moché Sofer z.t.l dans Responsa Hatam Sofer , Rabbi Nahoum Eliezer Rabbinovitch dans son Responsa Siyah Nahoum ,Rabbi Neventzal Chlita, (Rav du Rovâ HaYéhoudi), Rabbi Raphael Rubenstein z.t.l dans Responsa Avné Nézer, Rabbi Ratsavi Chlita dans Ôlat Its’hak, Ora’h Haïm ,Rabbi Tsadka Houtsin z.t.l, grand Rabbin de Bagdad, Tsédaka Oumichpat, Rabbi Tsion Moutsafi Chlita Chéélot Vétchouvot,  Rabbi Yaakov Reisher Responsa Chévout Yaâkov, Rabbi Yaakov Yossef z.t.l. (le fils du Rabbi Ovadia Yossef)

Halakha2
  • Un malade même sans danger, qui se sent faible, n’est pas obligé d’attendre que le médecin lui dise de manger, il est exempté de jeûner, de même un malade en convalescence et qui craint que le jeûne le refasse chuter, est exempté de jeûner. (Cette loi est valable seulement pour cette année car le jeun est déplacé)
  • Un malade qui à une température supérieure à 37,5 ° et qui est faible,
  • Un malade même sans danger.
  • Un malade du cœur,
  • Un malade en convalescence qui craint que le jeûne le refasse chuter,
  • Un malade déjà guéri mais qui se sent encore faible,
  • Une personne dont le jeûne entraine des douleurs aux yeux et leur provoque une grande souffrance,
  • Une personne qui a de violents maux de tête,
  • Une personne qui souffre d’une gastro,
  • Une personne qui souffre d’une angine,
  • Une personne qui a du diabète au-delà du taux normal (180 à 200 mg),
  • Une personne qui a la tension élevée,
  • Une personne qui souffre d’un ulcère,
  • Une personne qui a une rage de dents,
  • Une personne qui souffre d’arthrose chronique,
  • Une personne qui souffre d’une infection pulmonaire,
  • Une personne qui souffre d’une infection rénale,
  • Une personne qui souffre d’une infection urinaire,
  • Une personne qui souffre d’une maladie maligne, qu’Hachem nous en préserve,
  • Les personnes âgées, dont le jeûne diminue leurs forces ou les affaibli de façon significative
  • Les garçons âgés de moins de 13 ans et 1 jour, les filles âgées de moins de 12 ans et 1 jour, n’ont pas le droit de jeûner même 1 heure,
  • Une femme qui a accouché ou une fausse couche dans les 24 mois avant le jeûne,
  • Une femme qui allaite (si elle est dans les 24 mois) même si elle alterne avec du lait synthétique,
  • Une femme qui est enceinte, après 3 mois de grossesse,
  • Une femme enceinte et même avant 3 mois de grossesse,
  • Une femme enceinte en bonne santé, dont le jeûne risque de la faire tomber malade,
  • Une femme qui allaite et qui a une quelconque maladie, même sans danger, sera autorisée à manger pour son bébé, le strict nécessaire,
  • Une femme en bonne santé qui allaite son bébé malade, même sans danger et dont le médecin lui a dit que le jeûne engendrera à l’enfant une quelconque faiblesse ou que le lait s’arrêtera, sera autorisée à manger pour son bébé, le strict nécessaire.
  • Les femmes qui allaitent et qui se trouvent dans les 24 mois après leur accouchement, même si la femme n'allaite plus l'enfant, mais se sent encore très faible certains décisionnaires autorisent systématiquement toute femme qui se trouve dans les 24 mois de son accouchement,
  • Si le jeûne tombe Chabbat et a été repoussé à dimanche, comme pour cette année 2016/5776, aussi bien en Israël qu’en Diaspora : le Mohel, le Sandak, le père du bébé, seront autorisés à manger à Tichâ Béav après avoir prié Min’ha Guédola (13h30 pour Israël) mais pour les autres personnes, il sera absolument interdit de manger, même si Tichâ Béav est repoussé,

Références: Rabbi Yossef Karo z.t.l. dans le Choul’han Âroukh au Siman  554 Saïf 6 et 9  et 559 Saïf 9, Rabbénou Nissim z.t.l. le Ran, Rabbi Chimôn Doukhan z.t.l dans le Tachbets Siman  428, Rabbi Moché Ben Nahman z.t.l. le Ramban dans son Séfer Toray Adam page 244, Rabbi Yom Tov Achvilli  z.t.l. dans le Ritva et le Tour dans la même références et le même Siman , Rabbi Ovadia Yossef z.t.l. dans son responsa Yabiâ Omer section Ora’h Haïm volume 1 Siman  34 et volume 10 section  Ora’h Haïm Siman  39 et dans Yabiâ Omer volume 5 section Ora’h Haïm Siman  40 Ot 5 ainsi que dans  Yéhavé Daât Yéhavé Daât Volume 1 Siman  42 et volume 3 Siman  40 et dans H’azon Ovadia page 57 et dans H’azon Ovadia Halakhot Taânit page 57 et Page 280 Halakha 3 ainsi que dans les commentaires, Rabbi Abraham Yossef Chlita dans Téchouva Yéhadout BaHalakha, Rabbi Chalom Mordékhaï Cohen Chvadron z.t.l dans son livre Daât Torah, Rabbi Chmouël Abouhab z.t.l. dans son Responsa Dévar Chmouël Abouhab Siman  107, Rabbi Chmouël Bakhar z.t.l grand Rabbin de Bulgarie dans son Responsa Mizbéah Adama Siman  554, Rabbi Chmouël Halévy Wosner z.t.l dans son Responsa Chevet Halévy volume 4 Siman  56, Rabbi David Pardo z.t.l. dans son Responsa Mikhtam LéDavid section Ora’h Haïm Siman  20, Rabbi David Yossef Chlita dans Torat Hamoâdim Page 3- et 246, Rabbi Éliézer Mélamed Chlita dans Péniné Haalakha section Zmanim Halakhot Tichâ Béav Siman  3, Rabbi Éliyahou Chapira z.t.l  dans Éliyahou Rabba Siman  549 Ot 7, Rabbi Haïm Yossef David Azoulay z.t.l. dans Birké Yossef Siman  554 Saïf Katan 5 et dans Mah’zik Bérakha Komets Haminha Ot 1, Rabbi Israël Méïr HaCohen z.t.l. dans Michna Béroura Siman  517 Saïf Katan 1 et Siman  550 Saïf Katan 5 et Biour Halakha Siman  559 Saïf  9 et Siman  550 et dans Michna Béroura Siman  554 Saïf Katan 11 et 14 au nom du Maguen Abraham, Rabbi Israël Yaâkov  Fisher z.t.l, Chef du Tribunal Rabbinique de la Héda aH’aridit de Jérusalem dans son Séfer Even Israël, Rabbi Malkiel Tsvi Halévy Tannebaum z.t.l dans Responsa Divré Malkiel volume 3 Siman  26, Rabbi Mickal Yéhyiel Halévy Epstein z.t.l dans le Âroukh Hachoul’han, Rabbi Moché Chtenbokh Chlita dans son Responsa  Téchouvot Véanhagot volume 4 Siman  130, Rabbi Moché Cohen Kalfon z.t.l de Djerba, Rabbi Moché Feinstein z.t.l. dans les notes du Âroukh Hachoul’han Siman  554 Saïf 8, Rabbi Mordékhaï Éliyahou z.t.l dans Maamar Mordékhaï Ot 2, Rabbi Moché Sofer z.t.l dans son Responsa Hatam Sofer dans son responsa Hatam Sofer volume 6 Siman  23, Rabbi Nahoum Eliezer Rabbinovitch z.t.l. dans son Responsa Siyah Nahoum , Rabbi Rahamim Nissim Yits’hak Palaggi z.t.l dans Yafé Lélev volume 2 Ot 3, Rabbi Raphael Rubenstein z.t.l dans son Responsa Avné Nézer, Rabbi Ratsavi Chlita dans Ôlat Its’hak section  Ora’h Haïm, Rabbi Tsadka Houtsin z.t.l grand Rabbin de Bagdad dans son responsa Tsédaka Oumichpat, Rabbi Tsion Aba Chaoul z.t.l dans Or Létsion volume 3 Perek 29 Siman  5, Rabbi Tsion Moutsafi Chlita Chéélot Vétchouvot, Rabbi Yaâkov  Reisher dans son Responsa Chévout Yaâkov volume 3 Siman  37, Rabbi Yéhyiel Mickal Halévy Epstein z.t.l dans Âroukh Hachoul’han Siman  554 Saïf 7, Rabbi Simha Rabinovitch Chlita dans Piské Téchouvot Siman  554 Ot 7 et dans Siman  617 Ot 5, Rabbi Yéhouda Chako z.t.l dans son Responsa Choèl Vénichal volume 5 Siman  87 et volume 4 section Ora’h Haïm Siman  27, Rabbi Yossef Yitshak dans son Kitsour choulhan Âroukh Yalkout Yossef  lois sur l’éducation des enfants page 239 et dans Moâdim page 527 à 587 et page 530 et dans le chapitre «  la différence entre Tichâ Béav et les autres jeunes » Siman  550 Saïf Katan 7 et 15. Témoignage oral :Rabbi Aviad Stollman Chlita, Rabbi Brandsdorfer z.t.l membre de la Éda Ah’aridit Badatz expert dans les Halakhot de la santé des femmes, Rabbi Halberstam z.t.l membre de la Éda Ah’aridit à Jérusalem expert dans le sujet de la médecine et la Halakha, Rabbi Méïr Mazouz Chlita Rosh Yéchiva de Kissé Rahamim à Bné Brak, Rabbi Neventzal Chlita Rav du Rovâ HaYéhoudi, Rabbi Ratson Haroussi Chlita Rav de la ville de Kiryat Ono, Rabbi Yaâkov Yossef z.t.l. (le fils du Rabbi Ovadia Yossef Chlita),

aphorisme
La destruction des temples de Jérusalem, c'est comme des  arbres, qui tombent, mais aussi cette une graine, germant dans une terre nouvelle...

Hilloulot du 7 Av
  • Rabbi Moché ben Amram Greenwald z.t.l  de Chust auteur du "Arougat HaBossem".(1915).
  • Rabbi Rabbi 'Haïm Yossef Halevi Dinkles z.t.l auteur du "Emounat Yossef" sur le Talmoud Yérouchalmi , Bné Brak 1976
  • Rabbi Don Yossef Nasi z.t.l (1579)
  • Rabbi Chalom Noah Barzovsky z.t.l de Slonim auteur du "Divré Chmouel" et "Torat Avot." "Nétivot Chalom." (1911-2000)
  • Rabbi Moché Halioua z.t.l  de Meknès
  • Rabbi Moché Mimran z.t.l  Av Bet Din de Meknès auteur du Séfer HaMaâlot ; Midracho chel Moché, Drouchim sur le Chass (1738-1780) 
  • Rabbi Simha Bounim Ehrenfeld z.t.l  de Mattersdorf, Rosh Yéchiva de Hatam Sofer, auteur de Mahané Simha (1926)
  • Rabbi Shmouel Yankowitz z.t.l  , (1999)
  • Rabbi Simha ben Nahman Rapaport z.t.l  de Chabrachin (1717)
  • Rabbi Yisakhar Dov Ber z.t.l  de zlotchov auteur du Bat Enay (1795).
  • Rabbi Yaâkov Ben Moshé Yossef z.t.l  de Yablonna (1919)


Par le mérite des Tsadikim, qu'Hachem protège tout le Âm Israël, Amen