Chalom Oubrakha les Amis

Ma photo

Rav Chlomo Atlan Directeur du Beth Hamidrash Otsarenou  

lundi 7 avril 2014

Bédikat (vérification) du Hamets suite.

CHALOM OUBRAKHA LES AMI(E)S,

Halakha N°1  
Dimanche soir  on récitera la Bérakha suivante avant de commencer la Bédika :

בָּרוּךְ אַתָּה יְהֹוָה אֱלֹהֵינוּ מֶלֶךְ הָעוֹלָם אֲשֶׁר קִדְּשָׁנוּ בְּמִצְוֹתָיו וְצִוָּנוּ עַל בִּעוּר חָמֵץ:

"Baroukh ata "ado - nay…." éloh-énou mélèkh haolam acher kidéchanou bémitzvotav vétsivanou al biour hamets"
Références : Guémara Péssah’im page 27b, Rabbi Yossef Karo z.t.l dans le Choul’han Aroukh Ora’h Haïm Siman 445 Saïf 1 et siman 432 et siman 434.

Puis, après la "Bédika", dire la formule suivante dans la langue que l’on comprend, nous la réciterons 3 fois de suite.

כָּל חֲמִירָא דְאִיכָּא בִרְשׁוּתִי, דְּלָא חֲזִיתֵיהּ וּדְלָא בִיעַרְתֵּיהּ, לִבְטִיל וְלֶהֱוֵי (הֶפְקֶר) כְּעַפְרָא דְאַרְעָא.
Kol 'hamira véhamia déika birchouti, déla 'hazité ou déla biarté, livtil véléhévé (efker) kéafra déareâ
D’après certains décisionnaires, on ajoutera le mot Hefker avant Kéafra Déara la 3ème fois. 

Références  Rabbi Haïm Yossef David Azoulay z.t.l , dans le Birké Yossef, Saïf Katan 4, Rabbi Ben Tsion Aba Chaoul z.t.l  dans le Responsa de Or Létsion Volume 3 Perek 7 Siman 16 , Rabbi Israël Méïr HaCohen z.t.l  dans Michna Béroura Siman 434 Saïf Katan 8, Rabbi Hizkiya DiSilva z.t.l .dans le Péri H’adach, Rabbi Mordékhay Éliyahou z.t.l      dans Darké halakha page 374, Rabbi Ovadia Yossef z.t.l  dans H’azon Ovadia Halakhot Pessa’h page 54.

Il est impératif de comprendre cette formule, et en voici donc sa traduction :
Références  Rabbi Yaâkov  Haïm Sofer z.t.l  dans Kaf Hahaïm, sur Ora’h Haïm  Siman 434 Saïf Katan 36, Rabbi Avraham Gombiner z.t.l  Maguen Abraham Siman 434 Saïf Katan 6, Rabbi Ovadia Yossef z.t.l  dans H’azon Ovadia Halakhot Pessa’h page 55, Rabbi Israël Méïr HaCohen z.t.l  dans Michna Béroura Siman 434 Saïf Katan 9.

"Tout levain et tout Hamets qui se trouve encore en ma possession sans que je l’ai vu et sans que je l’ai fait disparaître, qu'il soit consideré nul et comme la poussière de la terre". 

Si quelqu’un a oublié de réciter la Bérakha avant de commencer la Bédika il pourra la faire tant qu’il n’a pas terminé la Bédika, si par contre, il s’en rappelle à la fin il ne récitera pas la bénédiction. Cette déclaration ne comprend pas le Hamèts qu'on a réservé pour le repas du soir et du lendemain.

Références Rabbi Moché Isserlas z.t.l dans le Choul’han Aroukh Ora’h Haïm Siman.432 Saïf 1, Rabbi Israël Méïr HaCohen z.t.l  dans Michna Béroura Siman 432 Saïf Katan 1

Certain permette de réciter la Bérakha le lendemain matin au moment de brûler le Hamets mais il est préférable de s’en abstenir.
Références  Rabbi Moché Isserlas z.t.l  dans le Choul’han Aroukh,  Ora’h Haïm Siman 432  Saïf 1, Rabbi Israël Méïr HaCohen z.t.l  dans Michna Béroura Siman 432 Saïf Katan 4 et voir la 3, Rabbi Yoël Sirkich z.t.l ’auteur du Baït 'Hadach siman 432.

Halakha N°2  
Destruction du ‘Hamèts :
Lundi 14 Avril 2014, le matin avant 10h, on détruira le ‘Hamèts restant, après avoir brûlé le "Hamèts " on récitera 3 fois le Bitoul, Voici la formule :
כל חמירא דאיכא ברשותי דחזיתיה ודלא חזיתיה דביערתיה ודלא ביערתיה ליבטיל ולהוי (הפקר) כעפרא דארעא 

Kal 'hamira véhamia déika birchouti dé'hazité oudéla 'hazité débiarté ou déla biarté livtil véléhévé (efker) kéafra déareâ

"Tout levain et tout Hamèts qui se trouve encore en ma possession que je l’ai vu ou que je ne l’ai pas vu que je l’ai fait disparaître ou pas, qu'il soit considéré nul et comme la poussière de la terre". On ajoutera le mot Hefker avant Kéafra Déara la 3ème fois.

Aphorismes de Rabbi Chnéour Zalman

Le statut d’être le serviteur d’Hachem est à la fois une redoutable responsabilité mais aussi un immense privilège.

Hilloula du 8 Nissan 5774
Rabbi David Elkaïm z.t.l
Rabbi Moché Hayoun z.t.l
Rabbi Yé'hyel Mi'hal Tukchansky z.t.l
Rabbi Eliahou Chapira z.t.l
Rabbi Chlomo Moussayoff z.t.l
Rav Chlomo Atlan J