Chalom Oubrakha les Amis

Ma photo

Rav Chlomo Atlan Directeur du Beth Hamidrash Otsarenou  

dimanche 27 avril 2014

2 Halakhot par jour : Qui doit réciter le Omer et dans quelle langue

CHALOM OUBRAKHA ET CHAVOUA TOV LES AMI(E)S,

Dimanche 27 Nissan 5774 / 27 Avril 2014

 LE COMPTE DU OMER

Introduction   Il est écrit dans la Tora (Vayikra 21-15) : Vous compterez, pour vous, depuis le "lendemain du Chabbat", 7 semaines entières.
Nos sages nous ont dévoilé que par "lendemain du Chabbat" c’est à dire le « lendemain du 1er jour de Pessah’ », car le Yom Tov est appelé aussi ""Chabbatone" = Chabbat".
Qu’Est-ce que le Omer ???
Le « Omer » était une mesure d'orge qui était offerte au Temple le lendemain du premier jour de Pessa'h pendant 7 semaines, depuis le 16 Nissan, jusqu'à la veille de Chavouôt, soit au total : 49 jours.

Malheureusement à notre époque, le Beth HaMikdach (le Temple) est détruit, nous n'avons plus la Mitsva de moissonner le blé du 'Omer, ni la Mitsva de l'offrande du 'Omer, c'est pourquoi, à notre époque la Mitsva de compter le 'Omer n'est plus de la Torah mais par institution de nos H’akhamim (sages), en souvenir du Beth Hamikdach (le Temple).

Nous avons déjà commencé à compter le Omer depuis le second soir de Pessa’h jusqu’à la veille de Chavouôt.

Halakha N°1
C’est une Mitsva de compter le soir les 49 jours du Omer.
Seulement les hommes réciteront la Bérakha de la Séfirat Haômer et non les femmes.


Références  Rabbi Yosef Karo z.t.l. dans le Choul’han Âroukh Siman 296 Halakha 8 Rabbi David Halévy Ségal z.t.l  (Taz) dans Touré Zahav Oh Hahaïm dans le Choul’han Âroukh Siman 296 Halakha 8, Rabbi Haïm Hizkiyahou Médini z.t.l  Sdé Hémed dans son resposa le Sdé Hémed Hélek 5, Rabbi Israël Méïr HaCohen z.t.l  dans le Michna Béroura au nom du Minhat Chlomo, Rabbi Yaâkov  Haïm Sofer z.t.l  dans le Kaf ‘Hahaïm Siman 489 Saïf 9 qui cite l’avis de bon nombre de A’haonim de ne pas faire la Bérakha entre autre le “Choul’han Chlomo”, l'avis du Ari Zal qui ramène le Zohar qui est d'avis que les femmes pour des raisons de Kabala ne peuvent pas réciter la Bérakha, Rabbi Éliyahou Bitton dans son livre Nétivot Hamaârav Halakha 14 page 201.

Halakha N°2
La Mitsva de la Séfirat Haômer n’est pas comme la Téphila, elle doit se dire dans la langue que l’on comprend, sinon nous ne sommes pas quittes de notre obligation et nous devons recompter dans la langue comprise, mais sans Bérakha.
Références : Rabbi Yosef Karo z.t.l. dans le Choul'han 'Aroukh Ora'h 'Haïm Siman 489 Saïf 1, Rabbi Israël Méïr HaCohen z.t.l dans le Michna Béroura Ora'h 'Haïm Siman 489 Saïf 1, Rabbi Yaâkov Haïm Sofer z.t.l dans Kaf Hahaïm, Ora'h 'Haïm siman 489 Saïf 1 Saïf Katan 8, Rabbi Yits’hak Yossef Chlita dans Yalkout Yossef Siman 489 Saïf 7, Rabbi Ovadia Yossef z.t.l dans Yabiâ Omer volume 5 Siman 12 et dans H’azon Ovadia page 232.

Hilloulot des Tsadikim

Rabbi Chouchane Bou'hrits

Allumez des bougies Léilouy Nichmatam à la mémoire des Tsadikim



Aphorisme du baal Chem Tov
"Le Juif doit toujours tâcher de tirer de tout ce qu'il voit ou entend une leçon qui le guide vers une meilleure manière de servir le Tout-Puissant.


Rav Chlomo Atlan J