Chalom Oubrakha les Amis

Ma photo

Rav Chlomo Atlan Directeur du Beth Hamidrash Otsarenou  

jeudi 24 avril 2014

Bénédiction de la Matsa après Pessah 3eme et dernière partie



CHALOM CHALOM LES AMI(E)S,



 Halakha N°1
Si un Séfarade a récité par erreur Hamotsi sur une petite Matsa de 30g au lieu de Mézonot, celui-ci sera acquitté de sa bénédiction et ne recommencera pas.

Références  Rabbi Yossef Karo z.t.l  dans le Choul’han Aroukh,  Ora’h Haïm  Siman  208 Saïf 17,Rabbi Yaâkov  Haïm Sofer z.t.l  dans Kaf Hahaïm, sur Ora’h Haïm siman 168  Saïf Katan 43, Rabbi Israël Méïr HaCohen z.t.l  dans Michna Béroura, sur Ora’h Haïm siman 168 , Rabbi David Yossef  Chlita  dans Halakha Béroura volume 8 Siman  168 Saïf Katan 25 page 440 dans les notes.

Halakha N°2
D’autre avis des maitres Séfarades pensent que, de Pessah au 14 Iyar, qui est Pessah Chéni, on récitera Hamotsi comme pour le pain et après cette date, on récitera « Boré Miné Mézonot avant de manger, et Al Amih’ya après avoir mangé 30gr, à la condition de ne pas avoir fixé un repas.

Références Rabbi Mordékhay Éliyahou z.t.l Vézot Habérakha page 35.
Note : Une Matsa Chémoura (les rondes faites à la main) pèse environ 100g, lorsque nous en mangeons 2, cela devient un repas et donc nous devrons nous laver les mains et réciter le Birkat Hamazone.
Aphorismes de nos sages
«La Torah qui n’est pas accompagnée d’un labeur finira par s’interrompre » (Maximes des Pères 2:2). Le « labeur » dont parle la Michna est le labeur d’aimer son prochain.
Rav Chlomo Atlan VOUS SOUHAITENT CHABBAT CHALOM