Chalom Oubrakha les Amis

Ma photo

Rav Chlomo Atlan Directeur du Beth Hamidrash Otsarenou  

mercredi 9 avril 2014

Explications de certaines coutumes pendant Pessah

CHALOM OUBRAKHA LES AMI(E)S,

Mercredi 9 Avril 2014 soit le 9 Nissan 5774

 Halakha N°1
Explications de certaines coutumes

Bien que selon la loi il sera permis de consommer les aliments énumérés ci-dessous, malgré tout, beaucoup de communautés ont la coutume de s’en abstenir pendant  Péssa’h.
(Mis a par les Kitniyot que nous avons déjà expliqué)
Références Rabbi Yossef Karo dans le Choul’han Aroukh siman 467 Saïf 8

a) Certains ne mangent pas d’ail ou d’oignon car a l’époque il est possible qu’il est été trempé dans de la bière ou dans le whisky.
b) Aussi, du fait que pendant cette fête l’on parle beaucoup Pé - Sah (la bouche qui parle) on fait spécialement attention le soir du Séder à ne pas avoir une mauvaise haleine en mangeant de l’ail ou de l’oignon pour pouvoir raconter l’histoire de Péssah’.
Références Rabbi Haïm Pinh’as Louria z.t.l. dans son responsa Méchiv Halakha Volume 1 Siman 317, Rabbi Betsalel Stern z.t.l dans le responsa Betsel Ha- Hokhma volume 4 Siman 113.

c) Dans certains endroits on ne boit pas de thé pendant Pessah’ la raison est qu’à l’époque il était possible de trouver des grains de blé dans le thé en vrac.
Références Rav Éliyahou Bitton Chlita dans Nétivot Hamaârav page 179 Saïf 33

Halakha N°2
d) Certains ne prennent pas de sucre et utilisent à la place des dates ou du miel pour adoucir les boissons. Le sucre n’était pas utilisé car à l’époque certains producteurs trempaient le pain dans le sucre, le rendant ainsi Hamets.
Références : Rabbi David Ovadia Chlita dans Nahagou Haâm Halakhot Pessa’h page 45 Saïf 7, Rabbi Yossef Ben Naïm z.t.l. dans Noheg Bé ’Hokhma page 163, Rabbi Yits’hak Hazan Chlita dans son Séfer LéYits’hak Réah’ Ot 80, Rav Éliyahou Bitton Chlita dans Nétivot Hamaârav page 179 Saïf 33, Rabbi Moché Tolédano z.t.l  dans Hachamaïm Ha’hadachim Siman 55,Maguen David siman 2, Otsrot Poské Hakhmé Maroco page 134,

e)  Quand il n’y a pas de labelle « Kacher » sur le sucre en cube, il est préférable de prendre du sucre en poudre.
Références Rabbi Moché Isserlas z.t.l  dans le Choul’han Aroukh Siman 607 Saïf 8, Rabbi Yaâkov Haïm Sofer z.t.l  dans Kaf Hahaïm, sur Ora’h Haïm  Siman 607 Saïf Katan 68 a 78 et 27, Rabbi Yérmiyahou Ménahem HaCohen Chlita Av Beth Din de France dans son responsa Véérim HaCohen volume 1, Rabbi Yits’hak Touvia Weiss Chlita, Rabbi Binyamin Chmouëli Chlita

Hilloulot des Tsadikim du 9 Nissan 5774
Rabbi Arié Lévin z.t.l
Rabbi 'Haïm de Wiznitch z.t.l
Rabbi Yaacov Tsévi Yaliss z.t.l
Allumez des bougies Léilouy Nichmatam à la mémoire des Tsadikim


Aphorismes de nos sages
Tout événement est l’œuvre de la Providence Divine. Lorsqu’une feuille d’arbre est retournée par le vent, c’est seulement parce que cela a été expressément ordonné par Hachem pour répondre à un besoin spécifique dans le projet de la Création.

Rav Chlomo Atlan J

Pessah Kacher Vessaméah